vente de confitures en auto entrepreneur

chagane Contributions: Q(3) / R(8)
a posé une question le 1 février 2009

Bonsoir

Je suis salariée dans le secteur privé et afin d’arrondir mes fins de mois,je souhaiterai vendre des confitures sur les marchés et dans les vides-greniers de ma région.Pour cela,je voudrai que mon activité soit déclarée et donc m’inscrire comme auto entrepreneur.

Voici mes questions:

-Le statut d’auto entrepreneur est-il le plus adapté?

-Si l’on est éxonéré de taxe professionnelle les trois premières années(si j’ai bien compris),à combien se montent-elles par la suite?

-Quelles sont les autres charges à prévoir?

-Fabriquant les confitures à mon domicile,celui-ci est-il considéré comme local professionnel?

Merci de votre attention.

12 réponses

bybul Contributions: Q(22) / R(50)
le 1 février 2009

Vous paierez 13% de votre chiffre d’affaire pour vos charges sociales et impots, vous aurez une taxe pro sur votre domicile en fonction de ce que vous déclarez, mais pas grand chose et vous commencerez à la payer à partir de la 3° année (moi je déclare un local de 40m² alloué à mon entreprise et à titre gratuit, je paye 300 euros par ans, sachant que j’habite en métropole).

Par contre, n’y aurait il pas des restrictions pour la fabrication de confiture ? N’etes vous pas assimilé à un traiteur et aux règles qui s’applique ? Je ne connais pas ce milieu mais il me semble que tout ce qui est alimentaire est assez surveillé ce qui serait logique

#1
chagane Contributions: Q(3) / R(8)
le 2 février 2009

Bonjour

Tout d’abord merci pour vos réponses.

Pour ce qui est des restrictions dûes à la fabrication à domicile,il faut que je me renseigne.(D’ailleurs si quelqu’un ici connait la réponse,merci de bien vouloir m’en informer.)
Bonne continuation !

#2
doudoune57 Contributions: Q(5) / R(17)
le 2 février 2009

Je pense qu’il faut contacter L’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments).
Ils sauront vous orienter :)

http://www.afssa.fr/

#3
chagane Contributions: Q(3) / R(8)
le 2 février 2009

Merci pour l’info

#4
netpme Contributions: Q(576) / R(5306)
Administrateur
le 2 février 2009

Bonjour,

Je ne suis pas sûr qu’avec un statut d’autoentrepreneur, vous puissiez obtenir la « carte de non-sédentaire » délivré par la Préfecture (indispensable pour vendre sur les marchés).

Je vous conseille de vous y renseigner au service de « police générale ».

Cordialement

#5
chagane Contributions: Q(3) / R(8)
le 4 février 2009

Merci DORHEL11
Je vois qu’il me reste encore quelques points à éclaircir auxquels je n’avais pas pensé.

#6
nerborac Contributions: R(17)
le 9 février 2009

La confiture est un produit sensible et périssable.
Elle doit comporter une DLC (Date limite de consommation), être fermée hermétiquement (car cette DLC dépend aussi de cette fermeture).
Comment savoir si votre domicile est propre ? L’utilisation des appareils de cuisson sont ils aux normes ? et si demain votre cuisine prend feu… votre contrat d’assurance prend il en compte ce fait ?
Si je mange une de vos confitures et résultat hospitalisation pour intoxication alimentaire, qui va payer ?

Je ne remets pas en cause vos confitures et je suis sur qu’elles sont excellentes. Mais la sécurité sanitaire est importante et comporte d’énormes risques si vous n’êtes pas issu de l’Alimentaire.

Tout peut se passer à merveille pendant des années et sur 1 seul pot, une toxine est là du coup vous payez les pots cassés (si je peux me permettre) toute votre vie.

Donc mieux vaut une petite SARL.

#7
chagane Contributions: Q(3) / R(8)
le 10 février 2009

Merci Philippe
Je me doutais bien qu’il y avait des normes sanitaires à respecter,mais en tant qu’activité annexe je ne pensais pas que l’investissemet serait si lourd (au niveau des locaux).
Merci de vos conseils.

#8
gm Contributions: R(6)
le 12 février 2009

Bonsoir, tres rapidement car il se fait tard et je quitte mon bureau , quelques mots pour vous encourager et vous feliciter : vous souhaitez donc vous mettre à votre compte : bravo et perseverez; le projet « confitures » est certe compliqué mais pas impossible, creusez encore , fixez vous une limite de conditions que vous ne souhaitez pas dépasser (investissemnt, formation, reglementation , responsabilté …)si tout est ok foncez sinon puisque vous voulez etre à votre copmpte changez de produits … : car dans le probleme il y a toujours la ou les solutions : si le probleme est la confiture qui est perissable , avec des reglementations ect alors vendez du sucisson sec que vous acheterez en gros ! ou autres choses à bientot

#9
chagane Contributions: Q(3) / R(8)
le 15 février 2009

Merci gm pour vos encouragements.

Il est vrai que ce projet se révèle plus compliqué qu’il n’y paraissait à l’origine.Toutefois mon but n’est pas de faire du business à tout prix et de vendre ce qui se présente.Je tiens à faire découvrir un produit qui me tient à coeur .D’ailleurs quand je parlais de confitures c’était une manière d’exposer le projet dans les grandes lignes.Le produit que je compte vendre est en fait du caramel au beurre salé,plus compliqué à développer dans la mesure où il y a moins de variantes que pour la confiture,mais j’y travaille !
Cordialement.

#10
sophieeve Contributions: R(1)
le 8 juillet 2010

bonjour chagane
moi aussi je veux m’installer en auto entreprise pour fabriquer des confitures. est ce que votre projet a abouti? pourriez vous m’en parler? merci

#11
alexisbailly Contributions: R(4)
le 15 juillet 2010

Bonjour Chaganne,

j’interviens un peu tardivement dans l’échange.

1/ Vous pouvez être auto-entrepreneur et commerçant ambulant, et à ce titre obtenir la fameuse carte vous permettant de vendre sur les marchés.

Cette précision est apportée par l’APCE dans une Foire aux Questions (FAQ que vous pouvez facilement retrouver sur mon blog, page « foire aux questions spéciale auto-entrepreneur »).

2/ Vous allez évidemment devoir respecter un certain nombre de règles d’hygiène.

3/ A voir : est-ce que le montant des investissements à réaliser est vraiment important ? Si oui, le fait de ne pas récupérer la TVA est ennuyeux ! Mais bon, il faut chiffrer…

En tout cas, le choix de ce régime AE est assez logique étant entendu que vous êtes salariée par ailleurs et que vous n’espérez pas dégager un volume de chiffre d’affaires important (mais je vous le souhaite !).

Cordialement.

Alexis Bailly
SARL abc&d
Consultant en création d’entreprise
Président de l’association des Petites Entreprises Franc-comtoises
http://www.alexisbailly.net

#12

Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour répondre